Pour être informé de la mise en ligne de nouveaux articles, laissez-moi votre e-mail!

dimanche 25 juin 2017

L'Indonésie

Indonésie: Bali,  Lombok et les Gilis
Du 14 septembre au 14 octobre 2017


Formalité:


  • Passeport valable plus de 6 mois après la date de retour
  • Pour un séjour de plus de 30 jours, visa touristique à faire soit à l'ambassade d’Indonésie avant le départ  (c'est plus cher et plus compliqué) soit à l’aéroport d'arrivée.
Nous sommes juste , juste en terme de timing, on verra directement à l'aéroport si nous devons nous acquitter des frais de visas (35$US par personne)...

Notre itinéraire:



JIMBARAN

Départ de Tokyo, le voyage pour arriver à Bali fut bien long: 3 heures d'avion de Tokyo à Shanghai  (escale de 2 heures) puis 6 heures de vol de Shanghai à Denpasar. Le tout sans multimédia bien sûr mais depuis notre premier vol, j'ai appris à charger PC et Tablettes...
Je suis vraiment contente, les enfants s'adaptent au voyage et ont un comportement exemplaire!

Le passage en douane est simple et surtout rapide. A la sortie, notre chauffeur nous attend et ça c'est du luxe; ne pas avoir à porter les bagages dans les transports en commun et chercher l'hôtel avec les enfants qui s'impatientent... 

Nous ne mettons qu'une heure entre la descente de l'avion et l'arrivée à l'hôtel!
C'est là que cela ce complique un peu. La personne de la réception, nous demande d'attendre un peu qu'un autre employé "check" la chambre (il est quand même 2 heures du matin, il aurait pu le faire avant...).
En entrant dans la chambre, on se rend compte que le "check" est en réalité une pulvérisation massive de produit anti moustique (vu la quantité, je ne sais pas s'il souhaitait s'attaquer aux moustiques ou à nous).
La propreté de la chambre et de la literie est plus que limite et depuis l'expérience de Pékin, je sais qu'une chambre peut ruiner tout le séjour.
On commence à chercher autre chose. Ce qui nous ennui, c'est que nous avons rdv avec la famille "300joursdumonde" qui séjourne également dans cet hôtel et doit arriver le lendemain.
Au final, je fais une réclamation auprès de la réception qui nous change immédiatement de chambre (cette fois propre et plus grande). Nous pouvons donc attendre et faire connaissance sereinement avec nos camarades de voyage!

Les deux premiers jours sont consacrés exclusivement au repos et à l'école. On ne sort pas de l'hôtel et ça fait du bien à tout le monde.





Muriel et Manu arrivent,comme prévu, en début d'après midi avec Lou et Yann (5 ans). Ils ont commencé  par le Sri Lanka. Le courant est passé de suite. Les enfants sont ravis d'avoir de nouveaux camarades de jeu francophone!




La bonne surprise est Jimbaran Beach au coucher du soleil. Et oui, à un moment, on s'est dit qu'il fallait quand même se bouger et voir ce qui se passe en dehors de l'hôtel (non mais!).  
Après une  bonne promenade (nous ne sommes pas en front de mer, budget tour du monde oblige...), nous découvrons cette magnifique plage.








Le lendemain matin, nous partons pour le marché au poisson de Jimbaran dans l'optique de passer la journée à la mer.




Pour moi, c'est un paradis: sur les étales du marché? une variété importante de poissons et crustacés dont le fameux Mahi-mahi. Désolées pour les cœurs sensibles mais moi, ça me mets en appétit !









 Tout autour du marché, des restaurants proposent d'assaisonner et  griller les poissons acheté. A 3€50 le kilo, on se fait plaisir à coup de gambas et poisson blanc (dans ce paysage, manque juste mon papa, qui serait aussi ravi que moi)!

Après ce repas parfait, direction plage.
A Bali, la location des transat sur la plage est bon marché (soit c'est gratuit et il suffit de commander des boissons, 1€ le coca ça reste raisonnable soit on paie 3€). Du coup, nous nous posons sous un parasol avec transats pour toute l'après midi.






Notre début de séjour à Bali est reposant. Nous sommes en mode farniente est le cadre s'y prête bien.

Muriel, Manu et les enfants quittent l'hôtel pour Ubud. Nous les rejoindrons le lendemain.

A peine sont-ils parti, qu'une famille se présente à la réception. Thalie capte de suite des mots en Français et va les voir. C'est une nouvelle famille en voyage au long court: Marie-Laure, Fabrice et leurs Filles Jeanne et Clémence.
Faut croire qu'il n'y a que des gens sympas qui voyagent, nous avons rapidement sympathisé et échangé avec cette famille qui termine sont séjour à Bali et s'apprête à décoller pour l'Asie du sud-est.



UBUD

C'est une ville au nord de Jimbaran, dans les terres. Changement radical par rapport à la plage. La région est bordée de belles rizières, de forêts façon "Moogli" et de rivières.
Nous avons choisi de loger en dehors de l'effervescence de cette ville très touristique. Nous avons donc choisi "Chez Ida", une Guest house pleine de charme.
Si nous n'avions était qu'en couple, nous aurions pu nous déplacer facilement en scooter. C'est quand même plus difficile avec les enfants et c'est la limite de notre choix. Pour les visites, il faut soit louer une voiture soit les services d'un chauffeur guide.  
Le cadre apaisant de chez Ida nous ravi et nous décidons de faire les excursions via les services d'Ida qui est parfaitement francophone. Notre cahier des charges "visites en dehors des sentiers battu" (un peu difficile, c'est ce que tout le monde recherche...)








Manu et Muriel qui sont arrivé avant nous se sont chargé de réserver les premières attractions. Ce sera spectacle de danse Balinaise pour les filles:



Et montée du Mont Batur un volcan qui culmine à 1700 m. Départ à 2H du matin pour ces messieurs pour nous ramener de superbe image de levé de soleil









La sortie suivante est la forêt des singes à Ubud. Ayant une réelle peur de ces animaux en liberté, je laisse Raphaël y aller avec les enfants.
Au retour Thalie et Sohan sont ravis de leur rencontre avec les macaques à longue queue. Raphaël est revenu "un peu" plus stressé, les animaux sollicités par les touristes sont agressifs et n'hésitent pas vous sauter dessus pour chaparder. Raphaël en a vu un choper la jambe d'un gamin la gueule grande ouverte... Même si nous sommes vacciné contre la rage, l'expérience n'était pas au top...







Nous parlons à Ida de notre souhait de visiter une école. Il nous envoi avec son frère et sa fille à l'école du village en scooter . Nous voilà à trois par scooter sans casque, épique!
Arrivé à l'école maternelle, le personnel nous aperçoit et nous invite à entrer (quoi? pas de Vigipirate et de formulaire A390-6 à remplir en triple exemplaires et à envoyer en recommandé avec LR, 3 mois avant??). On arrive pendant l cours de danse:





Nous partons à pied pour finir la matinée au pied d'une cascade proche de chez Ida.







Pour les visites suivantes, nous nous laissons guider par Ida:

Rizière de Tegallalang 









SATRIA COFFE PLANTATION

Café Luwak, fait à base de cerise de café récupérées dans les excréments du Luwak. (Mangouste). Le café se vend à 300€/kg










Titra Empul

Sanctuaire bâti autour de sources sacrées








Le parc aux papillons










LES SALINIERS DE KUSAMBA


















PURA GOA LAWAH (temple de la grotte aux chauves souris)

La grotte nichée dans la falaise est replies à craque de chauves souris et de serpents









Notre séjour à Ubud fut vraiment riche en visites et découvertes. Nous devions continuer sur Amed, pour ses plages de sable noir et le snorkeling.
Lors de notre séjour à Ubud, nous recevons une alerte de Ariane nous prévenant d'un probable éruption du volcan Agung.
Nous ne prenons pas de décision et attendons de voir l'évolution de la situation. le niveau d'alerte passe rapidement de 3/4 à 4/4. Le périmètre de sécurité est fixé à 12 Km autour du cratère et Amed se situe à 15 Km, nous gardons espoir d'autant que nous envoyons un mail à la représentation française de Jakarta qui nous répond que c'est sans risque.
Quelques témoignages de touristes revenant de la zone et tremblement plus tard nous décidons de changer notre programme. Nous rallongeons le séjour chez Ida et à Gili.

Après toutes ces émotions direction Gili Trawagan.

GILI TRAWAGAN

Nous faisant la traversée de Padongbai (initialement prévue de Amed) pour Gili Trawagan en speed boat. Ida s'est chargé de nous réserver les billets avec une compagnie fiable qui utilise de gros bateau.


Nous avons choisi Trawagan, la plus grande des 3 Gili mais aussi la plus animée. Nous ferons des excursions d'une journée à Gili Méno et Gili Air. Nous avons bien aimé cette animation et les concerts donnés dans les différents bar et restaurants. On ne regrette pas notre choix!


 L'île est interdite aux véhicules et on ne circule qu'en vélo, scooteur électrique. les calèches font officent de taxis.


Nous logeons dans une guest house en Bambou (little woodstok). J'ai juste une frayeur en voyant notre bungalow avec ses diverses ouvertures un peu partout (ça y est, on va dormir avec tous les animaux de la création...).
Finalement le seul hic fut les douches froides, pas d'eau chaude dans la guest house (et oui, on est sur une île et pas dans un resort...).
Nos hôtes font le ménages 2 fois par jours dans les chambres et des anti moustiques brûlent jours et nuits. Du coup aucun problème, c'était même génial: Sohan ne voulait pas changer d'hôtel!






Rapidement nous décidons de faire le tour de l'île à pied. Cela nous a pris 3 heures, je pensais que l'on pourrait faire des pauses baignages en cours de route mais on était à marais basse (on aurait du prendre des vélos...).



La plage la plus proche de l'hôtel est un super spot de snorkelling pour notamment observer les tortues de mer qui viennent vous saluer pendant la baignade.
Super émotion pour Thalie qui ne s'y attendait pas!

Nous avons passé la semaine à faire du snorkelling. Thalie est devenue une pro du masque et tuba!


Après notre superbe séjour à Gili, nous prenons le bateau public pour Lombok. Et oui, on voulait de l'authentique et pour le coup nous avons était servi. Les cœurs sensibles comme le mien ont du s'accrocher (ça tangue, ça bouge, ça éclabousse!)






LOMBOK

On est de suite séduit par cette endroit plus authentique, plus vert et moins bétonné. Notre arrivé à l'hôtel renforce cette impression.








Le propriétaire de l'hôtel est un Australien passionné de coraux. Il a élaboré un jardin de coraux sur la petite île d'en face.

Naturellement cap sur Gili Nanggu pour une belle séance de snorkelling!







Le prix de la traversée est vraiment bon marché (8 €), nous décidons d'y retourner plusieurs fois.

VIDEO SOUS MARINE

Tony, le directeur de l'hôtel, nous parle de la Pink Beach au sud est de l'île. L'idée de voir une plage de sable rose nous amuse. Nous réservons donc la sortie avec une combinaison voiture/bateau.
Même si le sable n'est pas aussi rose qu'on l'imaginait, nous avons encore passé une excellente journée. Paysage, snorkeling et langoustes récupérées directement à la ferme.
















 Lors de notre séjour à Lombok, nous faisons la connaissance de Caroline et Heiner. Heiner fait le tour du monde ne vélo depuis 27 mois. Caroline qui est toujours en activité le rejoint dès qu'elle le peut! Comme à chaque rencontre de ce type, les échanges sont passionnants et enrichissants.

Nous espérons fêter noël avec Heiner en Nouvelle Zélande. Il y sera pour 6 mois à partir de mi-octobre.

Le séjour à Lombok se termine. Nous n'avons pas vu le temps passer. Le retour vers Bali se fera en avion.
Ayant anticipé, j'ai trouvé un vol à 70€ pour toute la famille (seulement 20 minutes de vols!).

BALANGAN

Nous terminons notre séjour en Indonésie paisiblement à Balangan. La plage est connue pour son spot de surf et effectivement les images parlent d'elles!



Muriel, Manu, Yann et Lou nous rejoignent à l'hôtel. Leur séjour à Bali se termine aussi. Cap sur l'Australie pour nous et l'Asie du sud-est pour eux.

Ce qu'on a aimé:

- Les paysages et les plages paradisiaques.

- La monnaie en Indonésie est la roupie. 1€ c'est presque 16 000 Roupies alors  on a bien aimé être millionnaire quelques semaines (même si en fait c'est pas très pratique...)

- Nager avec des Tortues sur Gili TRAWANGAN

- Faire du snorkeling et voir ce jardin de coraux à GILI Nanggu

Ce qu'on a beaucoup moins apprécié

- Sur Bali et Lombok, il y a énormément de chiens errants dans des états plus ou moins lamentables (maladies de peau, rage...). Ces chiens sont en général pas agressifs (on s'est quand même fait courser 2 fois).
Moi qui ai peur des chiens, là j' étais servies! 

- La propreté relative des hôtels.

- Les transports en commun pas très développé sur l'île. Du coup, nous avons utilisé des taxis, cela limite les opportunités de rencontres.
Pour les taxis, nous avons téléchargé l'application de la compagnie blue bird (ils sont considérés comme les plus sérieux et les moins chers).

- L'idée plus prononcée qu'ailleurs, que le touriste est riche et il faut lui "en prendre" le plus possible. Une espèce de mafia s'organise autour de ce thème . Elle agit dans les lieux touristiques.
Par exemple: dans notre dernier hôtel, il est compliqué de commander un taxi "bluebird" car celui-ci tombe sur un comité d'accueil qui le dissuade de revenir. Les touristes sont obligés de passer par les driver de ces personnes. Résultat, notre navette aéroport nous a couté 200 000 roupies au lieu de 100 000. Dommage...





Aucun commentaire: